Spread the love

La technologie est omniprésente dans la majorité des sphères de nos vies. Pour certains, la technologie est devenue une sorte d’extension d’eux-mêmes. Le monde du travail n’échappe pas non plus à toutes ces transformations, les professionnels doivent simplement intégrer la technologie dans leurs tâches quotidiennes.

Les changements s’accompagnent de résistance. Mais, ils s’opèrent quand même, et ce, même dans les milieux les plus conservateurs. Le domaine juridique n’échappe pas à la règle: la technologie transforme l’univers juridique. C’est même un domaine où l’on prévoit bien des changements pour les prochaines années.

 

Les avocats : conservateurs?

 

Le domaine juridique étant très conservateur, il est plus difficile d’y faire adopter de nouveaux outils technologiques. Comme l’explique Amir Tajkarimi, PDG de Lexop :

« Les avocats détestent utiliser de nouveaux logiciels et c’est difficile de modifier leur manière de travailler. »

M. Tajkarimi rappelle d’ailleurs que l’utilisation du fax demeure répandue dans le monde juridique. Benoît Trémolet confirme cette information dans son article:

« Le fax reste le meilleur moyen de communication pour conjuguer efficacité et opposabilité juridique. »

D’ailleurs, les huissiers sont souvent appelés en renfort pour la livraison de documents juridiques, car il est possible que « l’envoi d’un document par courriel ne constitue pas une preuve admissible en cour ».

En effet, selon le Guide relatif à la gestion des documents technologiques de la Fondation du Barreau de Québec, les courriels ne disposant pas d’une protection particulière présentent certains inconvénients:

  1. « il n’y a aucune assurance qu’il s’agit bien du détenteur de l’adresse de courriel qui l’a envoyé (identité de l’expéditeur);
  2. il n’y a aucune assurance qu’il s’agit bien du destinataire qui l’a reçu (identité du destinataire);
  3. il est facile de modifier le contenu d’un courriel (intégrité du document);
  4. il est parfois difficile de s’assurer que le document n’a pas été consulté par une personne non autorisée (confidentialité du document);
  5. il s’avère aisé pour l’expéditeur de prétendre plus tard ne jamais avoir envoyé un tel document (irrévocabilité de l’auteur). »

 

Modifier la pratique

Bien sûr, la technologie s’est implantée dans les bureaux d’avocats. Toutefois, son intégration semble principalement toucher les aspects administratifs plutôt que la pratique du droit elle-même. En effet, les recherches en ligne sont maintenant la norme, la gestion de l’agenda est informatisée et la production de certains documents est automatisée.La technologie transforme déjà timidement l’univers juridique.

La pratique du droit doit à son tour connaître un virage technologique par l’intégration d’outils technologiques spécialisés et adaptés. L’enregistrement audio constitue une bonne piste de départ.

Par exemple, les avocats qui tiennent des interrogatoires préalables pourraient d’abord procéder à un enregistrement audio. Cette pratique permet d’économiser temps et argent, tout en assurant une protection en cas de mésentente ou de litige. L’enregistrement audio permet également de conclure facilement des contrats verbaux.

 

L’enregistrement audio : est-ce admissible en cour?

L’enregistrement d’une conversation peut être admissible en cour si les conditions suivantes sont respectées :

  1. La technologie ayant permis de faire l’enregistrement doit être fiable;
  2. L’authenticité de l’enregistrement doit pouvoir être prouvée d’une autre façon que par la technologie;
  3. Les déclarations enregistrées doivent être claires et intelligibles et on doit pouvoir identifier leur auteur.

Il va sans dire que chaque situation est unique. Ainsi, ce n’est pas parce qu’un enregistrement respecte ces trois conditions qu’il sera automatiquement accepté.

 

Voxlog Pro : la solution

Voxlog Pro vous assure d’une technologie fiable pour réaliser vos enregistrements. La version pour les professionnels soutient les avocats dans leur pratique quotidienne et leur fournit une technologie permettant de recourir à des services de transcription quand cela est réellement nécessaire. Voxlog Pro permet également aux avocats d’être propriétaires de tous leurs enregistrements. Ils y ont donc accès facilement et, surtout, rapidement.

Installée dans plus de 1000 salles d’audience au pays, la suite Voxlog répond aux plus hautes normes de qualité. C’est le plus grand système d’enregistrement de salles d’audience au Canada.

Faites l’essai de Voxlog Pro dès maintenant!

 

BLOG  Continuer à tenir et enregistrer vos audiences en télétravail durant la COVID-19

Related Post

Spread the love